Exposition
7. 7. 2022 – 8. 1. 2023

Nanda Vigo

el espacio interior

Logo du MADD

Mapa interactivo

Drapeau langue FrançaisDrapeau langue EnglishDrapeau langue Español
<<< Back to the map

1. ZERO

See the localization on the map


© Valérie Sadoun
 

“Ce n’est pas un style, et ce n’est pas un groupe. Ce n’est pas un mouvement. Et je ne veux pas que cela devienne un mouvement. ZERO est une attitude”. Ce sont les mots d’Otto Piene, membre fondateur de ZERO, pour définir ce phénomène qu’il inaugure en 1957, aux côtés de Heinz Mack à Düsseldorf.

Nanda Vigo entre en contact avec ces artistes au début des années 1960 par l’intermédiaire de Lucio Fontana et de Piero Manzoni, qu’elle fréquente depuis 1959 et qui devient son compagnon. Dès leurs débuts respectifs, les liens unissant Nanda Vigo et les artistes du mouvement sont multiples. Ils partagent un état d’esprit commun et leurs idées convergent dans le même sens. A travers leurs créations, les artistes ZERO incarnent un renouveau : ils redéfinissent la modernité, pour dépasser, notamment, les traumatismes engendrés par la Seconde Guerre mondiale. Leurs recherches plastiques privilégient la lumière et sa dynamique, deux thématiques chères à Nanda Vigo, qu’elle matérialise sous de nombreuses formes à travers ses œuvres. Elle expose son travail à leurs côtés en Europe et participe à la reconnaissance du groupe en Italie, où elle organise l’exposition itinérante ZERO avantgarde 1965 à Milan, Venise, Turin, Rome ou encore Brescia.

Grâce au soutien de la ZERO foundation, à Düsseldorf, une sélection d’archives originales est ici réunie : les trois numéros de la revue ZERO publiés à l’occasion des Evening Exhibitions entre 1958 et 1961, véhiculant leurs idées novatrices ; les premiers cartons d’invitation ; des photographies du groupe ainsi que vingt-trois affiches des expositions les plus emblématiques du mouvement. Ces documents fonctionnent comme un ensemble qui atteste de la diversité de pratiques - arts plastiques, performance, exposition et édition - de ces artistes, qui étaient également commissaires de leurs propres expositions.

Cet ensemble permet de lier le travail de Nanda Vigo avec les mutations artistiques de son époque, et témoigne de l’incroyable effervescence idéologique de ce réseau, actif de 1957 à 1966, date à laquelle les membres fondateurs, Heinz Mack, Otto Piene et Günther Uecker proclament sa dissolution, lors de l’exposition ZERO in Bonn.
 


© Valérie Sadoun



© Valérie Sadoun


[galerie_23]
 


© Valérie Sadoun

 

Sélection de 23 affiches originales des expositions les plus emblématiques du mouvement ZERO :

[galerie_6]