Exposition
7. 7. 2022 – 8. 1. 2023

Nanda Vigo

el espacio interior

Logo du MADD

Mapa interactivo

Drapeau langue FrançaisDrapeau langue EnglishDrapeau langue Español
<<< Back to the map

B. AMBIENTE SPAZIALE: «UTOPIE», NELLA XIII TRIENNALE DI MILANO, LUCIO FONTANA ET NANDA VIGO, 1964-2022

See the localization on the map


Lucio Fontana et Nanda Vigo, Ambiente spaziale: « Utopie » nella XIII triennale di Milano, 1964-2022 - reconstruction autorisée par la Fondazione Lucio Fontana et l’Archivio Nanda Vigo, couloir avec revêtement rouge métallique, sol ondulé avec moquette rouge, 14 panneaux en verre industriel imprimé ; tubes de néon rouges ©Fondazione Lucio Fontana, Milano / by SIAE / Adagp, Paris, 2022 ©Archivio Nanda Vigo, Milano © Photo Frédéric Deval

Présentée pour la première fois en France, cette reconstruction est autorisée par l’Archivio Nanda Vigo et la Fondazione Lucio Fontana.

En 1959, après la lecture du Manifiesto Blanco, Nanda Vigo contacte Lucio Fontana et le rencontre dans son atelier. À cette époque, Lucio Fontana est l’un des artistes les plus influents de l’avant-garde milanaise. Il développe une idéologie articulée autour des concepts de temps et d’espace qu’il matérialise à travers ses œuvres Concetti Spaziali et ses créations lumineuses Ambienti Spaziali. Animés par des thèmes de recherches communs - le temps, l’espace et la lumière - comme en témoignent leurs manifestes respectifs, ils deviennent rapidement collaborateurs puis amis. En parallèle des projets architecturaux, comme la ZERO house (1959-62), le duo réalise en 1962 sa première installation pour l’exposition Lucio Fontana: Opere 1949-61 à l’International Center of Aesthetic Research de Turin.

Du 12 juin au 27 septembre 1964, la 13e Triennale de Milan s’est déroulée dans les espaces du Palazzo dell’Arte et du Parco Sempione. Il s’agit de la première Triennale dédiée à un thème en particulier, à savoir celui du temps libre, sujet d’actualité pour l’Italie qui connaît alors de grands phénomènes de changement social en lien avec le développement de l’industrialisation. Le commissariat de l’exposition Tempo Libro est confié à l’écrivain Umberto Eco et l’architecte Vittorio Gregotti qui invitent Lucio Fontana à exposer. L’artiste propose à Nanda Vigo de concevoir ensemble deux couloirs sur le thème de l’utopie, définie comme : « les espoirs et les hypothèses que l’humanité a formulés à l’égard des sociétés futures dans lesquelles l’homme serait reconnu dans sa dignité et dans toutes ses libres possibilités d’expansion spirituelle et physique. »

Le duo signe une œuvre qui marquera l’apogée de leur collaboration  : Ambiente spaziale: « Utopie », nella XIII Triennale di Milano (1964). Cette installation d’ampleur se compose de deux environnements, indépendants des lois de la gravité et des proportions, que Lucio Fontana avait anticipés dans les manifestes du spatialisme et que Nanda Vigo développera dans ses espaces chronotopiques.
 


© Valérie Sadoun
 


© Valérie Sadoun
 


© Valérie Sadoun


Long de douze mètres avec des murs et un plafond recouverts d’un papier peint rouge avec une finition en aluminium, ce corridor intègre à ses extrémités des panneaux en verre industriel imprimé, rétroéclairés par des tubes néon rouge. Le sol a été modelé en bois de façon à être ondulé et recouvert d’une épaisse moquette rouge.
 


Lucio Fontana et Nanda Vigo, Ambiente spaziale: « Utopie » nella XIII triennale di Milano, 1964-2022 
©Fondazione Lucio Fontana, Milano / by SIAE / Adagp, Paris, 2022 ©Archivio Nanda Vigo, Milan


La moquette épaisse et le verre quadrionda sont des éléments récurrents dans les aménagements d’intérieurs de Nanda Vigo, tandis que les composants chromatiques et tactiles rappellent les solutions utilisées par Lucio Fontana dans Esaltazione di una forma (1960) ainsi que la sensation de déséquilibre induite par le sol ondulé. L’Ambiente spaziale: « Utopie»  a été conçu comme un lieu d’imagination qui invite le spectateur à se sentir libre et à rêver.